Salle Acacia

L’acacia est depuis toujours un symbole pour de nombreuses civilisations à travers le monde, et depuis plusieurs millénaires.

L’acacia est le symbole de l’immortalité. Mais il peut aussi symboliser, l’amitié, l’amour platonique, l’élégance ou encore la pudeur.

Les racines plongeant dans la terre et les branches élevées vers le ciel, symbole des rapports entre le ciel et la terre, il possède en ce sens un caractère central.

Par ses racines en terre il puise l’eau, l’air régénéré à son contact le fait vivre, ses branches frottées les unes aux autres donnent le feu.

L’arbre participe ainsi, au processus de l’initiation où il faut gravir et transmettre dans une perpétuelle évolution.

Salle Banyan

L’arbre Vat, Bargad ou Banyan est l’un des arbres les plus vénérés de l’hindouisme.

Il a la capacité de grandir et de survivre pendant des siècles et est comparé à l’abri de Dieu pour ses fidèles. Il a de grandes feuilles, qui sont couramment utilisées pour le culte et les rituels. Le banian est considéré comme le symbole de l’immortalité.

Il a des racines aériennes qui poussent vers le bas de ses branches formant des troncs supplémentaires et ancrent l’arbre au sol, donc cet arbre est également connu sous le nom de Bahupada, ou celui avec plusieurs pieds. Cet arbre symbolise le créateur Brahma, car il symbolise la longévité.

Salle Ceiba

L’arbre Ceiba (Ceiba pentandra et également connu sous le nom de kapok ou arbre de coton à soie) est un arbre tropical originaire d’Amérique du Nord et du Sud et d’Afrique. En Amérique centrale, le ceiba avait une grande importance symbolique pour les anciens Mayas, et son nom dans la langue maya est Yax Che («arbre vert» ou «premier arbre»).

Salle Dragonnier

Le nom Dracaena est basé sur l’ancien mot grec drakaina, qui signifie dragon femelle. Les dragonniers dégagent une résine de gomme rouge foncé, connue sous le nom de sang de dragon. Les anciens Grecs, Romains et Arabes utilisaient le sang de dragon pour ses propriétés médicinales. La résine de dragon, également connue sous le nom de larmes de dragon ou de sang de dragon, a longtemps été utilisée comme encens pour éliminer l’énergie négative avant et après les cérémonies. Elle était également invoquée en magie rituelle et en alchimie. L’arbre dragon nous encourage à puiser dans une façon magique de penser pour résoudre les conflits et apporter des changements positifs.

Salle Érable

Pour les druides, une bonne étoile veillait sur la destinée de leurs protégés car l’érable était le messager des dieux. Ceux-ci parlaient aux hommes dans le souffle du vent agitant les hautes branches de l’arbre.

Ils utilisaient sa sève comme breuvage destiné à calmer les esprits impulsifs et violents. On assurait que cette potion, mélangée avec d’autres sucs végétaux, avait également la capacité d’apaiser les inflammations de toutes sortes.

C’est un érable immense qui dominait la fontaine de Barenton dans laquelle Merlin l’Enchanteur venait puiser des gobelets d’eau pure.

Salle Figuier

Volonté de survie, mais aussi générosité et richesse naturelle.(le figuier s’accroche dans le moindre creux de rocher, la moindre fissure pour y puiser l’eau nécessaire à sa survie).

Légende : Le bouddhisme raconte que Vishnou naquit à l’ombre des branches d’un figuier et fut nourri par l’abondance de ses fruits. Cérès, déesse des moissons, offrit un jour un figuier à un Athénien qui lui avait offert l’hospitalité. Selon Horace, le figuier à donné son nom au foie, ficatum, depuis qu’un éleveur romain nommé Agicius engraissa ses oies avec des figues pour obtenir un foie gras au goût particulièrement apprécié des nobles romains.