Psychologue Clinicienne, thérapeute ACT et évaluatrice pour bilans psychologiques enfants (à partir de 6 ans) et adultes.

Je suis Psychologue clinicienne et je privilégie une approche intégrative et collaborative par une formation universitaire d’orientation TCC à laquelle j’ajoute une formation à la thérapie ACT. Les TCC (thérapies cognitivo-comportementales) m’ont apporté le souci de la rigueur scientifique dans la validité des outils et des méthodes employés. En complément, l’approche dite processuelle de la thérapie ACT (thérapie d’acceptation et d’engagement) vise à renouer avec ses émotions, sensations et pensées perçues négativement afin de retrouver une plus grande flexibilité psychologique.
En ce sens, ma pratique clinique est collaborative : elle consiste à évaluer, ensemble, la nature des difficultés rencontrées, dans leur contexte et en respectant la réalité propre à chacun, afin de dégager des pistes de travail adaptées et de retrouver ce qui fait réellement sens pour vous.

Entretiens de soutien psychologique & Thérapie ACT

Malheureusement, il y a des moments où nous pouvons nous sentir dépassé.es voire « écrasé.es » par ce qui nous arrive lorsqu’on fait face à une période ou situation particulièrement difficile de la vie (comme un deuil, une rupture, un choix décisif à faire, le diagnostic d’une maladie, un licenciement ou encore une réorientation professionnelle…).
Le soutien psychologique est un accompagnement thérapeutique ponctuel dans lequel vous pourrez exprimer vos émotions et préoccupations dans un cadre sécurisant et bienveillant, afin de redonner du sens et de surmonter ensemble ces événements.

Afin de définir au mieux la thérapie ACT, voici un extrait du livre de Jean-Louis Monestès et Matthieu Villatte La Thérapie d’Acceptation et d’Engagement ACT :

« L’ACT consiste à changer la façon dont on considère ses émotions et ses pensées en aidant à trouver une flexibilité psychologique. Au lieu de lutter en vain pour faire disparaître les évènements psychologiques perçus comme négatifs, il s’agit d’apprendre progressivement à dégager cette énergie pour s’engager dans des actions qui comptent réellement pour chacun, qui enrichissent l’existence. Ainsi, l’ACT est avant tout une thérapie de l’action. D’événements psychologiques à contrôler et parfois à fuir, les émotions et pensées deviennent progressivement des expériences à vivre, qu’elles soient à priori souhaitées ou non. »

Bilans psychologiques Enfants/Adolescents/Adultes

  • Qu’est-ce qu’un bilan psychologique ?

Il s’agit de l’évaluation quantitative du fonctionnement psychologique et/ou des aptitudes humaines par le biais d’instruments d’évaluation validés scientifiquement pour une bonne interprétation et, surtout, pertinence des résultats. A cela s’ajoute une évaluation qualitative et clinique du psychologue qui vient souligner l’unicité de chacun.
Plus concrètement, il s’agit de mettre en lumières tant la nature des difficultés rencontrées que les ressources et points forts de la personne.

Il est important de noter que ces bilans n’ont pas de valeur diagnostique en tant que telle : seul le médecin psychiatre est habilité à poser des diagnostics psychiatriques. En revanche, le bilan psychologique réalisé par le psychologue peut servir au psychiatre dans sa démarche (infirmer ou confirmer une hypothèse diagnostique par exemple, ou encore ouvrir d’autres pistes).

Qu’évalue-t-on dans un bilan psychologique ?

Le bilan psychologique consiste souvent en une batterie de différents tests psychométriques pouvant évaluer différentes sphères du psychisme humain :

  • le fonctionnement cognitif (le fameux « QI » qui est, à mon sens, trop péjoratif et réducteur)
    – via les tests du WISC 5 (6 ans – 16 ans 11 mois)
    – & de la WAIS 4 (17 ans – adulte).
  • Le fonctionnement psychologique global de la personne via :
    – les tests de personnalité (NEO-PI-R, uniquement pour les jeunes adultes et adultes)
    – et/ou les tests projectifs (Rorschach et TAT, enfants et adultes).
  • La symptomatologie psychopathologique enfants/adultes (attachement, dépression et troubles bipolaires, anxiété, estime de soi, traumatisme, troubles du spectre de la schizophrénie ….).

A savoir que la durée de passation dépend de la sphère évaluée, allant de quelques minutes à plusieurs heures.